www.terresdeguyane.fr Le site d'information 100% Guyane Terres de Guyane sarl : Book & références
Accueil Guyane pratique ! Articles et reportages Nature et environnement Photothèque Carnet d'adresses
Recherche sur TDG
Terres de Guyane
TOUS LES ARTICLES
Nature et environnement
Histoire
Géographie
Météorologie
Economie
Populations / Cultures
Chiffres-clés
Tourisme
Arts et culture
Actualité, évènementiel
Vie quotidienne
Divers
 
TDG
Les porcs épics guyanais
Benoît DE THOISY
Les coendous, ou "potopics", appartiennent à la famille des Erethizontidés, au sein du grand groupe très diversifié des rongeurs.
On rencontre en Guyane deux espèces, Coendou prehensilis et Coendou melanurus.
Coendou prehensilis
[Photo © Benoît de Thoisy]
Coendou melanurus
[Photo © J.C. Vié]
Le Coendou prehensilis est le plus connu, il pèse 3 à 5 kg, son corps est recouvert de longs piquants tricolores, jaunes, noirs et blancs. Coendou melanurus est plus petit, pesant au maximum deux kilos. Il possède de longs poils noirâtres qui cachent dorsalement les épines.

Chez les porcs-épics, les épines sont en fait des poils modifiés. Elles sont encore molles chez le nouveau-né puis durcissent très rapidement. Lorsque l'animal est calme les épines sont couchées sur le dos, et quand il se sent menacé il redresse ses épines, afin de se donner un aspect plus impressionnant. Il ne peut par contre absolument pas projeter ses piquants comme on le croit souvent. Il est en revanche vrai que lorsque l'animal est excité, ceux-ci se détachent très facilement.

L'écologie des coendous est peu connue. Ces rongeurs bien particuliers sont lents, et très discrets, mais ne sont cependant pas rares. Les travaux effectués à Petit Saut montrent même que les Coendou melanurus sont en densités bien plus importantes qu'on ne le supposait.
Ces animaux sont nocturnes, et arboricoles : la queue préhensile, les pieds et les mains possèdant un pouce opposable, sont des caractéristiques anatomiques qui leur permettent de se déplacer avec aisance sur les branches et le long des lianes. Mais ils ont parfois besoin de descendre au sol pour changer d'arbre, quand ils ne trouvent pas de continuité dans la canopée. Les coendous semblent donc préférer les milieux denses riches en lianes, les forêts secondaires, dans lesquels ils occupent les strates basses et moyenne.
Les Coendou melanurus vivent vraisemblablement en couple, alors que les Coendou prehensilis semblent être plutôt solitaires.
Leur régime se compose essentiellement d'aliments durs, comme les graines, les fruits verts, et occasionnellement les écorces, sans doute également des feuilles.
La gestation chez les coendous dure environ 200 jours, avec un seul petit par portée. Les parents s'occupent très peu de leur jeune, la mère ne le défend notamment pas contre les prédateurs, et n'accepte de contacts avec lui que pendant les repas, dont elle décide la fréquence et la durée.

Il existe des porcs-épics partout dans le monde, mais ceux rencontrés en Amérique ne sont, malgré un aspect semblable, que de lointains parents de ceux observés en Afrique et en Europe. Quant aux hérissons, bien qu'ils aient développé des moyens similaires de défense contre leurs prédateurs, ils n'ont rien à voir avec les porcs-épics : ce sont des insectivores et non des rongeurs.
 
Textes © Benoît de Thoisy - Docteur Vétérinaire
Photos © Benoît de Thoisy, J.C. Vié
Tous droits de reproduction réservés - Septembre 2001
 
 
Benoît de Thoisy est membre de KWATA,
une association guyanaise pour la conservation de la nature à (re)découvrir sur le web
http://www.kwata.net

KWATA : une association guyanaise pour la conservation de la nature
 
Haut de page
 
 
2001 - 2014 © TERRES DE GUYANE - Tous droits de reproduction réservés
Mentions légales - Conditions d'utilisation Recherche dans TDG